Scole di walon Lucien SOMME     NAMUR

École de wallon

Programme

Les cours

Les tables de wallon

Inscriptions

Le calendrier

Une petite idée...

Textes de nos élèves

Leçons avec le son

Lucien Somme

poésies de Lucien

Hommages à Lucien

Divers

li bia bouquèt

enseignement officiel

Cartes de voeux

diplomes 2013

Waufes

Taute à l' djote

Serdu

djeu dèl caracole

Liens

Contacts

Qui sommes-nous

Légalité


École de wallon. Programme. Le calendrier. Une petite idée.... Lucien Somme. Divers. Liens. Contacts.

Plan complet du site

.

Satchî foû do "dictionnaire français - wallon"

maladif, ive, adj., (personne) (J. Guillaume)  (animal)  (expr.) = quand ce n'est pas Jean, c'est Jeanne = il est maladif ; trin.ner l' savate, trin.ner l' pantoufe = être maladif.
maladrerie, s.f.,  ; rue de la Maladrerie = .
maladresse, s.f., il a joué avec maladresse =  ; j'ai commis une maladresse en ne lui téléphonant pas = ; il a commis la maladresse de lui parler de son père =  ; quelle maladresse de lui avoir demandé cela ! =
Po rîre on côp


Tot s’ porminant dins Nameur, li Djan rèscontère li Douwârd, on soçon d’ quand il èsteut gamin.
- Tin, c’èst l’ Douwârd  ! Qwè ç’ qui t’ faîs d’ bon  ?
- C’èst long à raconter, m’ fi. Alans jusqu’au Ratind-Tot. Dji t’èspliquerè tot ça  !
Ça faît qu’ vo-lès-la tos lès deûs atauvelés au cabarèt  :
- I m’ choneut awè oyu dire qui t’ travayeus dins on cirque, Douwârd  ?
- Oyi, c’èsteut l’ vî timps, ça  !
- Ti fieus l’ clôn’, por mi  ?
- Non.na, ê twè. Nos-avins faît on numèrô avou l’ feume. Èle mousseut dins one grande caîsse èt on côp qu’èlle èsteut bin rèssèréye, dji côpeu l’ caîsse è deûs avou on grand sâbe.
- Èt adon  ?
- Bin adon, ça n’a pus stî. Nos n’s-avans quité.
- Èt wou ç’ qu’èle dimère  ?
- Li mitan à Lîdje èt l’ôte mitan à Brussèle  !
Li djeu do mwès

Dins tos lès mots qu’i gn-a véci pad’zo, gn-a onk qui n’ vout nin dîre li minme qui l’s-ôtes. Dîrîz bin l’quék qui c’èst ?

toûrnante, taîle, tonia, sèrène, toûrnwâre


RÉPONSES
Causer bia


Ni d'djoz nin :
dji m’ so bin plaî ayîr

Dijoz :  
dji m’a bin plaî ayîr
Une petite idée....

Satchî foû d’ nos bèlès ratoûrnûres


Bon nombre de prépositions en wallon sont différentes du français:

- Chez:  Alors que le français emploie "chez", le wallon met

   "au", "à", "dé" ou "èmon" suivant le cas

a) cela concerne le métier  "au", "à"

   je vais chez le boucher (acheter de la viande)  dji m'è va au botchî

  je l'ai trouvé chez Ikéa, au Sarma   djè l'a trové à Ikéa, à Sârma

b) cela concerne une relation sociale  "èmon", ""

  je vais chez le boucher (pour lui dire bonjour) dji m'è va èmon l' boutchî

   il est chez sa sœur     il èst dé s' soû